Le MIUT : entre souffrances et accomplissement !

2018_04_27_madeira-island-ultra-trail-2018_finish-line_madeira-island-ultra-trail-2018-5065050-52122-3610Oui, je le savais que ça allait faire mal …. je m’étais même préparée mentalement à cette souffrance ! Mais pas forcément de cette manière !! 😂


Nous étions prêts pour cet ULTRA. Enfin, on n’a jamais vraiment l’impression d’être prêt finalement, mais la prépa a été faite, et bien faite.

Elle aurait peut être pu être optimisée, mais je crois qu’il n’y a pas de méthode parfaite pour préparer un ultra … à chacun d’adapter en fonction de sa physiologie, ses habitudes, son mode de vie.

Bref, c’est motivés et déterminés que nous partons sur l’île de Madère ce mercredi 25 avril dernier, pour prendre le départ de ce MIUT 2018 ! Au menu, 115km/7500mD+. Un parcours long, technique, exigeant, et cassant !

Capture d_écran 2018-05-06 à 20.40.47

Et une première pour moi sur ce type de format … j’appréhende un peu, forcément, mais je suis excitée aussi en même temps ! L’inconnu, ça déclenche toujours un paquet d’émotions différentes … !

IMG_9046

Avec un départ de nuit, vendredi 27 avril à minuit, il va falloir gérer la nuit avant d’entamer la journée derrière … la nuit ok, avec la Saintélyon, j’ai déjà fait, mais enchaîner une journée entière ensuite, ça va être l’inconnu. Comment mon corps va réagir ?

2018_04_27_madeira-island-ultra-trail-2018_ribeira-da-janela-km-8-miut_madeira-island-ultra-trail-2018-5065050-52141-358

C’est sous les étoiles que nous prenons le départ de Porto Muniz vendredi soir. 700 coureurs environ. Pas moins de 300 ne finiront pas la course … beaucoup d’hypothermie sur cette édition, avec des conditions horribles qui se sont installées dès le milieu de la nuit, jusqu’à la fin de matinée.

Les sentiers sont rendus glissants, l’atmosphère humide et glaciale … il faut revoir les ambitions à la baisse, s’armer de prudence et de patience. Pour ma part, je subis des maux de ventre et une méforme sur toute la première partie de course.

Je suis à deux doigts de jeter l’éponge au bout de 4/5h de course, constatant que : 1-je ne suis pas dans mon état normal, 2-je n’avance pas, 3-je ne prends aucun plaisir !

Mais je serre les dents, je ne peux pas baisser les bras alors que ma famille est venue me supporter … et, ô miracle, les sensations finissent enfin par revenir aux alentours du 40ème kilomètre.

2018_04_27_madeira-island-ultra-trail-2018_pico-do-arieiro-km-74-miut-km-45-ultra_madeira-island-ultra-trail-2018-5065050-52127-1346

Une seconde course commence. Je parviens à remonter le classement, passant de la 19ème place féminine à la 7ème finalement à l’arrivée. Le chemin jusqu’à l’arrivée a été long, mais je retire beaucoup d’enseignements de cette longue balade de 20h37.

Le récit complet de mon MIUT est en ligne sur U-RUN >> Récit course MIUT Sissi

Quelques photos prises de ce MIUT 2018 ! 🙂

Une réflexion sur “Le MIUT : entre souffrances et accomplissement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s